Couverture pour toit plat : quel matériau choisir ?

Lorsque vous disposez d’un toit plat, une bonne couverture est essentielle pour protéger la toiture contre les fuites. Il existe pour cela un large choix de matériaux qui offrent chacun des caractéristiques et des avantages non négligeables. Voici, dans cet article, un aperçu des matériaux de couvertures les plus souvent utilisés pour un toit plat.

Le toit plat en asphalte et en gravier

Le toit plat en asphalte et en gravier est multicouche et est composé de papier-feutre imbibé d’asphalte. Une telle toiture permet de réduire considérablement les chances que l’eau s’infiltre. En effet, entre chaque couche, de l’asphalte liquide est appliqué, et une couche de gravier gris ou blanc servira à recouvrir l’asphalte et le protéger des rayons du soleil. De ce fait, la couverture du toit plat en asphalte et en gravier a une durée de vie de 10 à 15 ans selon la qualité de l’installation. Toutefois, avec le temps, les intempéries et les variations de température ont tendance à retirer le gravier sur certaines surfaces. Il sera alors nécessaire d’y rajouter le gravier. Vu que la manipulation de l’asphalte est assez périlleuse, il est préférable de recourir à l’expertise d’un professionnel pour votre installation.

La membrane élastomère

Lorsqu’il s’agit de matériaux pour la couverture de toit plat, les membranes élastomères sont à prendre en compte. Elles sont composées de deux couches : une membrane de sous-couche fixée à l’aide de vis ou collée et une deuxième recouverte de gravier blanc, gris pâle, marron ou vert, constituant la couche de finition. En effet, la couche de finition est l’élément qui procure de la résistance à l’installation contre les chocs, les rayons de soleil, etc. Le professionnel des toitures SLS se chargera de souder les joints par fusion au chalumeau pour que l’ensemble de l’installation bénéficie d’une grande étanchéité. De même, vous pouvez choisir l’installation de la membrane élastomère autocollante posée sans l’aide de la chaleur. Celle-ci est particulièrement résistante aux chocs et aux écarts de température en raison de sa grande élasticité. Un avantage de ce matériau est sa grande résistance de sorte qu’il ne nécessite que peu de réparation. Vous devez donc retirer assez vite les algues et la glace qui peuvent se retrouver en surface et détériorer le granulat de la couche de finition. Il en est de même de l’eau stagnante qui peut réduire d’au moins 10 ans la durée de vie de la membrane. Vous devez donc y veiller fréquemment et faire l’entretien nécessaire dès que le besoin se fait sentir.

La membrane en EPDM

La membrane EPDM (caoutchouc thermodurcissable) est une membrane monocouche composée d’éthylène, de propylène, de diène et de monomère. Ce matériau offre une longévité d’au moins 50 ans qui justifie sa présence parmi les meilleurs matériaux de couverture d’un toit plat. En effet, une toiture en EPDM résiste grandement à la pourriture, et c’est d’ailleurs pour cette raison qu’elle est appréciée pour les toitures végétalisées. De même, la membrane en EPDM offre une excellente résistance aux rayons UV, au feu, au froid, à la vapeur et aux variations de température. Sa grande flexibilité et sa forte élasticité en font un matériau peu susceptible de se fendre ou de se fissurer. De plus, en dehors des réparations occasionnelles de joints en caoutchouc et une inspection à l’automne et au printemps, il ne nécessite pas beaucoup d’entretien. Il s’agit dès lors d’un excellent investissement sur le long terme qui vous permettra même de faire des économies d’énergie.

La polyoléfine thermoplastique

La membrane TPO est une membrane monocouche dont les joints sont soudés à l’aide d’un robot à air chaud éliminant ainsi les risques de feu. Résistant aux rayons UV et à la chaleur, ce matériau pour recouvrir le toit plat constitue la membrane la moins polluante, car recyclable en fin de vie. Recouvrir le toit plat de ce matériau offre un côté esthétique, car vous avez le choix entre plusieurs couleurs. Ce type de membrane a une surface lustrée qui facilite son entretien. Utilisé dans l’industrie de la construction et de la rénovation, il possède de multiples avantages. Sa flexibilité et son excellente durabilité en font un matériau qui compose avec les mouvements du bâtiment.

Separator image Publié dans Maison.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *